Midi-conférence du 3 décembre 2020

Articles - Image d'intro
L’AMBAQ a tenu un midi-conférence virtuel le 3 avril dernier sur le thème : « L’impact des transformations géopolitiques sur l'environnement d’affaires ».

Le panel de cette deuxième édition des midis-conférences de la saison 2020-2021 était composé de :

  • Raymond Bachand, MBA, Conseiller stratégique, Norton Rose Fulbright et Président exécutif du conseil, Institut du Québec
  • Éric Fournier, MBA, Associé et producteur exécutif, Moment Factory
  • Amina Gerba, MBA, C.Q., Présidente Fondatrice, Forum Afrique Expansion et Présidente du Conseil d’administration, Entreprendre ici

Le panel a été animé par Annie Vezeau, MBA, Directrice principale, Services conseils en gestion des risques chez KPMG.

Au fil des questions de la modératrice, Annie Vezeau, MBA, les panélistes ont discuté des effets et des défis que présentent les changements économiques et géopolitiques marquants de 2020. Ils ont entre autres abordé la Chine, les résultats de l’élection présidentielle aux États-Unis, l’explosion des technologies et bien évidemment la pandémie COVID-19.

Annie Vezeau, MBA a développé sur le sujet de la pandémie en mentionnant que certains évoquent un désastre économique. Elle a mentionné la chute hors norme des revenus prévue pour 2020, avec plus de 90 % des pays qui seront confrontés à une baisse de leur PIB per capita. Elle a ajouté que le choc sur l’emploi sera aussi massif avec un taux de chômage pour les pays de l’OCDE qui a déjà plus que doublé entre la fin 2019 et juin 2020. 

Malgré tout cela, la pandémie agit comme un accélérateur de changements positifs. Un des grands changements positifs est le télétravail. Cette nouvelle réalité a permis de comprendre qu’il y a d’autres façons de faire les choses et qu’il est possible de bâtir et d’entretenir des relations d’affaires virtuellement. En effet, Madame Gerba a mentionné qu’elle est beaucoup plus proche de ses clients et de ses partenaires, car elle les voit plus souvent lors de réunions virtuelles. Selon elle, « c’est un virage qui est là pour rester ». À ce propos, Raymond Bachand a acquiescé en soulignant que 95% de l’économie s’est stabilisée justement grâce à une réorganisation des méthodes de travail favorisant une distanciation physique.

Les trois panélistes s’entendaient tous pour dire qu’il est fort intéressant de constater ce qui s’est passé dans les entreprises d’ici. Éric Fournier a trouvé que c’était stimulant et rafraîchissant de voir « l’inventivité québécoise ». L’agilité des entreprises et leur capacité d’adaptation ont fait en sorte qu’ils ont su saisir les opportunités rapidement dans un contexte incertain.  

Réécoutez le point de vue des panélistes en cliquant ici.

Merci à notre partenaire présentateur, RBC, ainsi qu’à notre partenaire des midis-conférences : l’École de gestion John Molson de l’Université Concordia.

Retour