Pour bien démarrer votre entreprise vaut mieux bien planifier et savoir bien s’entourer!

News - image_intro

L’entrepreneuriat est un concept relevant d’un grand nombre de disciplines reliant traditionnellement les cinq fonctions d’une entreprise. Administration, comptabilité, marketing, production et les ressources humaines.

L’entrepreneuriat est un concept relevant d’un grand nombre de disciplines reliant traditionnellement les cinq fonctions d’une entreprise. Administration, comptabilité, marketing, production et les ressources humaines. Aujourd’hui les cinq fonctions de base sont éclatées en six et parfois en huit fonctions : 1- La fonction production qu’on appelle maintenant la fonction technique ou de transformation ; 2- La fonction marketing qui se transforme selon son importance en fonction commercialisation; 3- La fonction comptabilité qui peut s’appeler la fonction financière; 4-La fonction ressources humaines que l’on appelle la gestion des ressources; 5- La fonction administration ou de management; 6- La fonction sécurité qui relève des nouveaux impacts directs et indirects des gestes du personnel ; 7- La fonction ventes et développement international; 8- La fonction de la gestion des achats.

Je fais cette énumération simplement pour démontrer que la gestion d’une entreprise est avant tout un concept évolutif. Cette évolution est aujourd’hui de plus en plus rapide et les modes et habitudes changent aussi de plus en plus rapidement. La seule constance qu’il faut comprendre c’est que l’entreprise changera constamment. Plusieurs experts remettront en question les cinq fonctions que j’ai énumérées ci-dessus. Avant tout, ce qu’il faut comprendre c’est que votre entreprise aura ses propres fonctions autour des thèmes centraux des 5 fonctions de base.

La première démarche à faire est de comprendre les besoins de votre marché (votre clientèle visée). Deuxièmement, vous devez vous mettre en action le plus tôt possible. Les nouvelles méthodes de lancement d’ entreprise sont bien élaborées dans le livre d’Eric Ries le Lean Startup. La clé est de réduire le plus possible le temps entre l’élaboration de l’idée et sa mise en marché. Le concept est simple : mettre en marché un PMV (Produit Minimalement Viable) afin de valider l’intérêt de l’acheteur potentiel le plus rapidement et y apporter les ajustements requis en cours de route.

Sachant 1) que l’entreprise est évolutive, 2) qu’elle change rapidement et 3) que le temps de mise en marché doit être rapide et efficace; qui peut prétendre connaître tous les éléments stratégiques à mettre en place pour en faire un bon projet, bien financer et connaître tous les concepts dans chacune des fonctions de son propre projet d’affaires? À titre d’exemple, qui peut prétendre connaitre les 2 600 programmes de subvention des gouvernements ? L’idée qui rejoint l’ensemble de ces constats est de savoir bien s’entourer. Après mes trente années en entrepreneuriat, la qualité la plus importante est de savoir que l’on ne peut pas connaitre tout d’une entreprise. L’entrepreneur doit développer les multiples compétences nécessaires pour gérer efficacement son entreprise. Il faut accepter de se faire aider dans les concepts que l’on ne maitrise pas complètement.

L’exercice qu’il faut faire quotidiennement pour bien planifier son lancement est de prendre des notes à tous les échanges, discussions et communications avec des clients potentiels, partenaires financiers, partenaires en conception web et média sociaux, etc. Le meilleur outil pour prendre des notes tout en s’assurant de bien couvrir toutes les fonctions d’une entreprise est le plan d’affaires. En fait le plan d’affaires doit être écrit comme un cahier de notes. Il est avant tout le livre d’or de la planification de votre projet d’affaires. Que vous alliez chercher un financement ou pas, le plan d’affaires reste un outil performant d’une bonne planification de votre lancement.

Malheureusement, au Québec, plusieurs auteurs malveillants disent que le plan d’affaires est comme un bulletin de météo ou « Les plans d’affaires, ne perds pas ton temps avec ça ». Qui peut prétendre démarrer son projet de vie et de pouvoir avoir des revenus pour faire vivre sa famille sans un minimum de planification ? Quand on prend des vacances et que l’on doit voyager, on le planifie des mois d’avance. Quand on achète une maison et que l’on doit négocier une hypothèque, on fait au minimum un scénario budgétaire. Alors, pourquoi ne rien planifier lorsque l’on se lance dans le projet le plus important de votre vie?

Alors la question est de savoir comment bien planifier son démarrage et par qui se faire aider ? Le bassin le plus crédible de consultants se retrouve parmi les membres de l’association des MBA. Les professionnels ayant obtenu leur MBA ont tous étudié l’ensemble des cinq fonctions de l’entreprise, l’interaction entre les fonctions et l’évolution des concepts de gestion.

Toutefois, le consultant doit savoir agir comme un coach, car il doit vous accompagner et faire du coaching lors de vos démarches de lancement et ce, en mode Lean Startup. Il doit être à l’écoute de vos besoins pour mieux s’adapter à votre projet selon votre conception. Il doit savoir mettre de l’avant vos forces, vos idées, vos qualités en affaires et s’assurer de bien les inclure dans votre plan d’affaires.  Il agira comme un mentor et vous posera des questions afin de valider votre pitch d’affaires (elevator pitch) et votre approche client.

Les ressources pour vous aider sont multiples :

  1. our vous aider à vous lancer en affaires pour moins de 200 $ : www.Entrepreneuriat-Québec.com
  2. Pour vous aider dans votre analyse de marché : www.infoentrepreneurs.org/
  3. Bien connaître les organismes locaux de votre localité.

Les ressources pour vous aider lorsque votre projet est majeur et de plusieurs millions:

  1. Bien connaître les organismes locaux et les professionnels en place de votre localité;
  2. Connaître les aides financières et subventions des gouvernements, car vous pourriez faire des économies sur votre mise de fonds au lancement;
  3. La BDC, IQ, DEC, CDE, EDC, MESIQ, etc. doivent être des acronymes que vous connaissez.

En conclusion, laisser donc des experts vous accompagner dans les dédales gouvernementaux et dans la révision de votre plan d’affaires. Concentrez-vous sur ce que vous faites de mieux, un consultant expert en financement vous aidera à réduire votre temps entre l’idée et sa commercialisation. Croire que ça prend six mois pour faire un plan d’affaires reste une opinion gratuite et inconsciente.

Un bon plan d’affaires se rédige en mode action et les sujets à l’intérieur se construisent au fur et à mesure de votre interaction avec le milieu : clients, banquiers, partenaires, fournisseurs, etc. Un bon plan d’affaires vous donnera votre stratégie d’affaires et démontrera votre dynamisme et votre détermination «transpirera» à sa lecture.

Back to news list